FANDOM


Symbole de Nephtys.png

Bella Wagner

4. Visite du « Gnome »

Quand je leurs ai annoncé que nous étions des leurs, le visage de Mélodie se décomposa. 

- C'est impossible, je ne peux pas y croire ! s'exclama-t-elle.  

J'étais sûr à cent pour cent, même plus si il le fallait. Je me rappelais de chaque mots que ma mère m'a dit. Il y avait rien d'étonnant pour moi. Je vis Tyffany détourner le regard en ne faisant aucun commentaire. Mais Kleio était au comble de la surprise et de la colère. De son côté, Mélodie semblait assez perdue et se retenait à nous sauter au cou.  

- Admettons que tu as raison, lâcha Kleio. Pourquoi on est magiciens, on n'a rien demandé ! J'avoue qu'il y a un truc qui m'échappe.  

Je soupira et baissa les yeux. Je savais qu'elle comprenait mais ce qui est gênant, c'est qu'elle ne voulait pas l'avouer.  

- Qu'est-ce qu'on fait, maintenant ? ai-je demandé.  

- Suivez nous, déclara Carter d'un ton d'impatience. Franchement, ça fait combien de fois que je vous dit ?  

Sadie lui donna un coup sur la tête. À en juger par leur comportement l'un en vers l'autre, ils étaient certainement frère et sœur.   

- Allons, ce n'est pas tout ça mais là, c'est presque l'heure du repas. Alors, il faudrait quand même se remuer le popotin.  

- Comme dessert, il y a des tartelettes à la fraise, murmura Walt d'un ton rêveur. C'est trop cool !  

- Tu penses qu'à manger, répliqua-t-elle en éclatant de rire. Je veux une bombe, pas un ballon. 

Les deux tourtereaux m'impressionnaient. Ils avaient l'air tout à fait normal, mais ne l'étaient. À force de réfléchir, je n'ai pas remarqué que Kleio me parlait. En voyant ma tête déconcerté, Kleio haussa la voix. 

- T'écoute ce qu'on te dit, là ?! On rentre, ou pas ? Je suis pas très sûre d'y entrer à cause de ces chelous ! 

- Combien de fois t'ai-je te dit que je ne suis pas chelou ! cria Carter d'un ton exaspéré. 

Je l'ignora en me caressant les tempes.

- C'est bon, je suis pas sourde, Kleio.

J'étais en train de réfléchir. Je me tourna vers Tyffany qui n'avait même pas parlé depuis. D'habitude, elle parlait mais cette fois-ci elle semblait discrète. 

- Tu vas bien ? lui ai-je demandé. 

- Ouais... 

Ce n'était pas très convaincant, mais tant pis. Je me tourna vers Mélodie qui serrait les dents. 

- Je crois qu'on peut leur faire confiance, déclara-elle d'une petite voix. 

Je perçus un changement dans sa voix. Je n'arrivai pas à savoir qu'elle ressentait et cela n'étonna presque.  

- On peut y aller maintenant ? ai-je dit.  

Kleio et Mélodie hochèrent la tête et Tyffany fit un rapide coup de tête.  

-Enfin ! soupira Carter d'un ton de soulagement. Et bah dit donc, on en a prit, du temps ! 

Sadie se tourna vers la porte et déclara :  

- Suivez nous. 

En gentleman, Walt ouvra la porte et on s'engouffra dans le manoir. On monta tous un escalier métallique tournant qui permettait d'y accéder.  

- Euh... déclara Kleio, votre lieu d'habitation n'est pas très propre.  

- C'est fait exprès, répondit Carter.  

- Pourquoi ?  

-Laisse tomber.  

- Avoue plutôt que je suis trop stupide... 

Tyffany lui a mis un coup de coude dans les côtes et lui ordonna de rester polie.On avait atteint le manoir. D'une hauteur d'environ trente mètres, il était construit avec d'énormes blocs de calcaire. Les cadres métalliques des fenêtres étaient entourés de hiéroglyphes gravés. Les murs éclairés évoquaient un croisement entre un musée contemporain et un temple antique. Mais le plus étrange, c'était que le bâtiment semblait disparaître quand on détournait les yeux. Walt nous expliqua que ce système magique pouvait nous protéger des monstres. Arrivée à la porte d'entrée, qui ressemblait à un large panneau de bois sombre, à peu près de la taille d'une porte de garage, celle-ci n'avait même pas de poignée ni de serrures visibles. Carter leva un bras, lentement, sans toucher la porte, et celle-ci a coulissé vers le haut avant de disparaître à l'intérieur du mur. 

- Ouah ! s'exclama Mélodie. T'as fait comment ?  

- Un jour, je te l'apprendrai, lui répondit-il.  

- Quand ? demanda Kleio.  

- Quand t'arrêteras de me poser des questions débiles !  

- Donc quand ? insista t-elle.  

- Jamais ! répondu Tyffany.

Sinon, elle défoncera ta porte.  Carter soupira pour garder son calme. On entra à l'intérieur du manoir et c'est Sadie qui nous servit de guide pour la visite. On commença par entrer dans la grande salle qui était tellement majestueuse avec sa statut du dieu Thot que chacun de nous poussa un cri d'admiration : 

- Wouaw ! cria Tyffany.  

- Je sais, dit Sadie, tout le monde dit ça à chaque fois.  

- Mais pourquoi il a une tête d'animaux ! grommela Kleio.  

- Peut-être qu'il pense qu'avec sa tête d'animaux, il est à la mode ? ai-je plaisanté.  

- Mouai...  

Walt nous montra nos chambre au deuxième étage où l'on a pu déposé nos sacs qui commençait à peser sur notre dos. Les chambres était chacune disposée d'une salle de bain privé, d'une télévision, d'un ordinateur, d'une chaîne stéréo dernier cri et, bien sûr, d'un lit dont l'oreiller était bizarre et ressemblait à un repose nuque en ivoire.  

- Oh la classe ! dit Kleio. Vous avez acheté tout ça pour combien ?  

- Euh... c'était déjà là avant qu'on venait, répondit Carter.  

- Mais t'as acheté où tout ça ? continua-t-elle. À Apple Store ? Fnac ? LG World ?  

- Punaise, ch'ais pas, moi ! Je t'avais bien dit que tu posais des questions débiles !  

- Grrr...  

- Hé oh ! me suis-je interposée. On se calme, là !  

- Keep calme and Hakuna matata, murmura Kléio 

Après s'êtres tous calmés, on visita ensuite d'autres pièces. Il y avait plus d'une centaines et à force d'en voir plus, j'en oublia leur nom. Au dernier étage, toutes les portes étaient closes. Curieuse, Kleio frappa l'une d'elles et cria :  

- Y'a quelqu'un là dedans ? 

Quelqu'un ouvrit, c'était un mec de notre âge. Il avait de grand yeux marrons verts avec des cheveux bouclée châtain foncé et sa peau était un peu mat.On peut dire qu'il était beau. Il fixa Kléio avec des yeux grand ouvert et Kléio lui fit un sourire mais le gars était toujours à la regarder.  

- Euh... Salut, belle demoiselle... dit-il d'un ton hyper dragueur.  

- Euh... Salut, jeune personnage étrange. Toi.. Qui... Tu va bien ? dit-elle en passant sa main devant son visage pour qu'il réagisse. 

- Hein ? Euh...ouais, ça va... 

J'entendis des ricanement provenant de la classe du garçon. Le professeur intervint pour le réprimander.  

- Julian, reprend toi ! Quelle est votre prénom, jeune fille ? 

- Je m'appelle Kléio Sander, m'sieur. 

- Et bien, cessez de perturber le cours, mademoiselle Sander !  

- Toutes mes excuse, monsieur, mais vous devrez peut-être envoyé ce gars à infirmerie, hein ?!  

Nous avons tous éclaté de rire, c'était tellement marrant. Vexé, le prof claqua la porte au nez de Kleio. Je suis allée rejoindre Kleio, qui était toujours planté-là, et lui demanda avec un grand sourire : 

- Alors ?  

- Alors quoi ? répondit-elle, confuse.  

- Bah... du gars ?  

- Pfff... rien à dire... 

On marcha pour rejoindre le groupe et j'en conclus que Kléio était...je sais pas, on ne peut jamais savoir avec elle. Désormais, il ne nous restait plus que de découvrir la salle à manger. 

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard