FANDOM


L'oeil d'horus
Tyffany Alexein

1. En route vers le gnome

Bastet nous regarda avec ses gros yeux de chat. Techniquement, elle ressemblait à un félin. Mais ceci n'était certainement pas étonnant puisqu'elle était la déesse-chat. Elle s’avança, repris son sérieux et dit :

- Ô nom de Rê, c'est impossible !

Chacun de nous la regarda bizarrement.

- Quoi ? C'est qui Rê ? demanda Kleio.

- C'est pas le nom d'un poisson ou d'une raie ? ai-je suggéré.

- Je suis à peu près sur que ce n'est pas un poisson, Tyffany, dit Bella. Je crois pas que quelqu'un voudrai intégrer le nom d'un poisson dans cette phrase.

- Ce n'est pas un poisson ! cria Mélodie. C'est le dieu égyptien du soleil, Kleio.

Visiblement, Mélodie me prenait pour Kleio.

- Kléio, c'est moi, dit-elle d'un air stupide. Ça fait un bout de temps que je n'ai pas mis la tête dans les livres. En plus, Il faudrait quand même qu'on s'achète un dictionnaire, vous ne trouvez pas ?

Mélodie l'ignora et demanda à la déesse-chat.

- D'abord, la femme-félin, vous êtes qui ?

Bastet hésita et déclara :

- Je suis Bastet, la déesse-chat. Je ne pourrais pas rester là plus longtemps. Il faut qu'on...

Kléio, trop pressée de faire sa connaissance, l’interrompit :

- Bonjour, Bastet. Euh... On se connaît ? dit-elle en souriant.

Elle fait toujours ce numéro de charme pour manipuler les autres. Mélodie trouve ça idiot et moi j'ai un autre argument en réserve.

- Moi oui mais vous...Vous posez beaucoup trop de questions !!! cria Bastet.

- Comment tu nous connais ? répliqua Bella

- Bastet, tu es une déesse, non ? Si je ne me trompe pas ? demanda Mélodie.

Bastet soupira, elle semblait être agacée. Elle regarda partout comme... comme un chat angoissé lorsqu'il est peureux.

- Je ne pourrai pas restée là plus longtemps, dit-elle. Vous devez venir avec moi.

- Et pourquoi ? demanda Kléio.

- Il y a quelque chose en nous qui vous dérange ? dit Bella

- Oui, absolument. Il faudrait qu'on parte, sinon...

- Sinon quoi ? répliqua Mélodie d'un ton agacé.

- Je ne comprends pas ce que vous dîtes ! ai-je protesté.

Bastet continua à regarder partout. Énervée, Kleio prit son souffle et cria :

- Allo ! La terre appelle Bastet. C'est Kléio qui parle, Allo !

- Je ne pourrais pas rester ici bien longtemps, dit Bastet, visiblement sonnée par Kleio. Il faut qu'on parte, et vite ! Sinon, ils vont vous trouver. On doit...

- Ou la la, calmos, chaton, l'interrompit Kléio. Tu a dit « on » ?

Bastet semblait être sur les nerfs. Elle n'arrêtait pas de répéter la même chose.

- Je ne suis pas un chaton, Kléio ! cria-t-elle.


- Pardon, mais explique !? dit-elle d'un ton innocent

- Suivez-moi ! Voilà, t'es content ?!

Elle sembla de plus en plus stressée.

- Et pourquoi ?! répondit Mélodie. Nous, on ne suit pas d'inconnu ! On ne vous connais même pas !

- Arrête de faire ta rabat-joie ! ai-je réprimandé. Fais un effort, Mélodie. C'est pas comme si on va trouver des monstres ou je ne sais quoi.

- Ne dis pas ça, car après, on aura beaucoup de monstre à combattre ! répliqua-t-elle d'un ton angoissé. Franchement, ça pourrait être pire. La dernière fois, on a failli y rester si j'avais pas créer un grosse vague.

- Ou un tsunami... marmonna Bella.

Je regarda Bella et elle haussa les épaules.

- Tu sais qu'on a dû vite s'enfuir, alors que la police allait nous demander une explication, ai-je rappelé.

Kleio me tapota la tête. Elle a l'habitude de faire ça et sa m'énervait. Elle sourit, ce qui nous laissa ses belles dents blanches. Ça aussi, ça m'énervait.

- C'était pas si grave que ça. dit-elle.

- Mais si ! On a du échapper à des voitures de polices ! lui répondis-je en haussant ma voix.

- Et à l'heure qu'il est, ils sont peut-être toujours à notre recherche ! suggéra Bella.

Kleio se tourna vers nous et dit :

- Ok, les filles, on marche avec la femme bizarre. Aller, action et réaction ! encouragea-telle.

- J'aime pas ce plan, murmura Mélodie. On va peut-être...

- Oh toi, la ferme ! cria Kleio d'un ton vexé.

- Si tu crois que je vais me laisser...

- Kléio, c'est pas le moment ! ai-je crié. Et toi aussi, Mélodie. La dernière fois qu'on s'est disputé, on a failli créer des catastrophes.

- Elle a raison, dit Mélodie. Enfin, toi, Kleio, tu as bien failli détruire la Statue de la Liberté. N'ais-je pas tord ?

- Bah toi, t'as failli faire exploser la Maison Blanche ! répliqua Kleio.

- S'il vous plaît, les filles, arrêtez de vous disputer, demanda Bella d'une petite voix.

Elles ont toujours l'habitude de se disputer et c'est toujours moi qui fait l'arbitre. Heureusement, Bella m'aide beaucoup. Elle s'est mieux trouver les mots justes pour calmer le jeu. Même dans les situations critiques, elle reste optimiste. Je jeta un coup d’œil à Mélodie. Elle semblait extrêmement méfiante et ne le cachait pas. Contrairement à elle, Kleio était en grande forme, c'est mauvais signe si vous voulez mon avis.

- Ok, donc relaxe, les filles. On va éviter de créer la Troisième Guerre Mondiale. Bon, Bastet, tu nous amènes où ? dit-elle en se tournant vers elle en souriant.

- Je vous amène au nome de Brooklyn. C'est pas très loin et c'est...

- Quoi ?! un GNOME ! crions-nous tous en chœur.

- Nome, ok ?! Suivez moi ! cria Bastet en se mettant à courir.

- Ok. Cool, on va chez les gnomes ! s'exclama Kleio d'un ton joyeux.

- La ferme, Kléio, t'es stupide ou quoi ! ai-je hurlé avec une envie de la gifler.

- Gnome et Nome, pas de différence ! protesta Mélodie.

- Oh si, juste un g de différence, mais rien de méchant, dit Bella en souriant.

Kleio éclata de rire mais moi je n'étais pas du tout d'humeur joyeuse. Rien à faire, Kleio ne changera jamais. Et Mélodie encore moins. Bella avait toujours l'air heureuse avec son sourire. On courra pour rattraper Bastet.

- On est plus très loin, les filles, déclara Bastet.

On aperçut un grand manoir, puis on s’arrêta pour mieux le contempler.

- Le Gnome ? demanda Mélodie.

Je voyais Kleio regarder quelque chose. Je suivis son regard et je vis deux visages d'une fille et un gars par la fenêtre du premier. Puis la confusion c'était installée sur son visage et elle cassa le silence :

- Heu...les filles...je crois que c'est belle et bien la maison des gnomes.

La suite

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard